Michele De Lucchi PDF

Please forward michele De Lucchi PDF error screen to callisto. Le groupe fut fondé à Milan par Ettore Sottsass le 11 décembre 1980, et ses membres résolurent de se réunir une nouvelle fois avec leurs projets en février 1981.


Författare: .

Monografia dedicata a Michele De Lucchi, uno dei più grandi interior design italiani contemporanei, creatore di numerosi oggetti di arredo che hanno fatto epoca. Edizione inglese.

Memphis apparut dans une nouvelle voie du design italien, s’ouvrant davantage sur la mode et les mouvements artistiques internationaux du moment tel le Pop Art. Nommé d’après la chanson de Bob Dylan Stuck Inside of Mobile With The Memphis Blues Again de l’album Blonde on Blonde, le nom faisait référence non seulement au rock, mais aussi à la capitale de l’ancienne civilisation égyptienne, et bien sûr à la ville où vécut Elvis Presley. Il espérait faire disparaître le style international où le post-modernisme s’était engagé, préférant faire renaître purement et simplement le modernisme et le continuer plutôt que d’en faire une relecture. Les relations et partenariats entre industries et designers étaient bien établis dès les années 1970, et pouvaient être comparées avec les autres tendances qu’on retrouvait dans les expositions telles que la grande démonstration du MOMA, Italy: the New Domestic Landscape de 1972. Italie faisait figure de modèle car elle illustrait parfaitement le nouveau mode de production prisé par les industries, où les problèmes posés et les limites du design contemporain sont appréhendées par différentes approches. Mais la création de Memphis ne fut pas un acte formel et n’a pas suivi de plan directeur. Une idée précise de ce qu’est Memphis, dans le sens d’un manifeste, n’existe pas.

Un point de vue montre que cette idée précise n’existe pas parce que les racines, la poussée et l’accélération de Memphis sont éminemment anti-idéologiques. En fait, le phénomène de perte des idéologies s’intensifiait à cette période en prenant différents aspects selon la conception. Au sein du groupe, toutes les décisions, les initiatives et les inventions étaient considérées comme provisoires ou des variantes de hasard, jamais comme des certitudes. Aussi, Memphis ne proposait pas vraiment des utopies. L’attitude de Memphis affectait l’approche traditionnelle même de la conception. Le groupe affirmait que la conception n’était jamais la solution à un problème, car aucun problème n’est jamais un événement immobile et isolé mais une variable, au milieu d’autres problèmes également en mouvement.

La conception selon le groupe était donc permissive: elle exprimait des  états intermédiaires  ou des ensembles de relations au lieu d’exprimer des pensées structurées et se fondait sur la façon dont le consommateur l’expérimentait. Bibliothèque Casablanca – Ettore Sottsass – Edition Memphis – 1981. En tant que designer il s’est toujours senti exploité et limité par l’appareil de production. Pourtant, et c’est certainement une idée qui influença Memphis, il pensait que c’est de l’intérieur du système que l’on peut intervenir sur l’élaboration des objets et ainsi influencer la conception de la vie. Dès le début, Memphis a donc essayé d’établir une relation spéciale avec l’industrie, la faisant jouer un rôle différent. L’ouverture de la première exposition était prévue pour le 18 septembre 1981 dans la galerie Arc 74 à Milan.

Au mois de juin, Memphis avait même réussi à trouver un homme d’affaires prêt à former une société et à distribuer le groupe sur le marché international. Memphis est apparu avec l’idée de changer le visage du design international et a choisi le moyen le plus efficace et direct de le faire. Le groupe a également fait ses débuts d’une manière quelque peu tapageuse: il est apparu avec un grand nombre de produits présentés au son d’une bonne musique rock et avec une certaine allure. L’idée était d’attirer l’attention et la réponse fut immédiate.

Memphis travaillait pour la culture contemporaine mais concevait aussi pour la consommation. Leur marque de communication consistait à présenter un objet qui est attrayant en raison de son côté insaisissable, évanescent, consommable, et de manière perverse “inutile” et dont les qualités sont par conséquent infiniment désirables. Leur communication appelait toujours à un échange de fluides et de tensions, pour une provocation et un défi. Affiche exposition Memphis au musée des Arts décoratifs de Bordeaux – Nathalie Du Pasquier – 1983. On peut dire que la qualité Memphis est sans intérêt dans le sens où c’est une qualité à l’opposé de la durée, avec de l’auto-destruction.