Livre gratuits Les Romantiques allemands pdf ebook

Livre gratuits Les Romantiques allemands pdf ebook

Les Romantiques allemands

  • ISBN: B00OFYS5K4
  • Author:
  • Langues: Français
  • Évaluation: 4.0/5 (Votes: 3128)
  • Broché: 992 des pages
  • Disponibilité: En stock
  • Télécharger les formats: PDF, EPUB, KINDLE, FB2, AUDIBLE, MOBI et d'autres

Description du produit

Publié pour la première fois sous sa forme complète en 1963, ce recueil mythique manquait à tous les amoureux du Romantisme allemand. Hölderlin, Jean-Paul, Tieck, Novalis, les frères Schlegel, Chamisso, Hoffmann, La Motte-Fouqué, Kleist, soit les plus grands, sont bien sûr ici sur le devant de la scène, représentés chacun par un ou plusieurs de leurs textes majeurs. Mais l'on découvrira aussi quelques-uns de leurs compagnons injustement oubliés : Wackenroder, Contessa, Bettina von Arnim et la touchante Caroline von Günderode (la suicidée des bords du Rhin). Sans oublier le cortège des romantiques dits tardifs, où brillent encore plusieurs inoubliables : Eichendorff, Büchner, Grabbe, Mörike...



Un florilège unique en notre langue, tant par son abondance que par la qualité des traductions retenues, notamment celles d'Albert Béguin et d’Armel Guerne lui-même.



Poète, essayiste et traducteur, Armel Guerne est né en 1911 à Morges en Suisse. Il publie son premier ouvrage, Oraux, en 1934. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il cesse toute activité littéraire pour entrer dans la Résistance et s’engage dans le réseau britannique Prosper-Physician du Special Operations Executive. Lors de son effondrement fin juin 1943, il est arrêté par la Gestapo, mais réussit à s’évader du train qui l’emmène à Buchenwald, et rejoint Londres. Rentré en France, il traduit de nombreux auteurs : Novalis, Rainer Maria Rilke, Friedrich Hölderlin, les frères Grimm, Herman Melville, Virginia Woolf, Friedrich Dürrenmatt, Lao Tseu et Yasunari Kawabata... pour n’en citer que quelques-uns, tout en poursuivant son œuvre personnelle. Il compte parmi ses amis Mounir Hafez, André Masson, Georges Bernanos, Emil Cioran, enfin, avec qui il entretient pendant une vingtaine d’années une longue correspondance. Armel Guerne meurt en 1980 à Marmande, à quelques kilomètres du moulin à vent de Tourtrès en Lot-et-Garonne, où en 1960 il avait choisi de se retirer.